Paris fait partie des villes les plus chères de France. Le marché du travail étant le plus concentré sur la capitale, Paris devient une des villes les plus convoitées et de ce fait, le prix de l’immobilier grimpe d’année en année. 

Que ce soit une maison ancienne ou nouvelle, les prix sont constamment en augmentation. Cela est dû à la loi de l’offre et la demande. Le marché immobilier de Paris reste toujours en déséquilibre face à la demande toujours plus grande.

Paris

La demande en forte croissance

Les logements sur la ville de Paris sont très convoités pour ses nombreux avantages et prestiges. Qu’elles soient françaises ou étrangères, les personnes qui jouissent de moyens financiers suffisants n’hésitent pas à venir s’installer à Paris. Il existe beaucoup de quartiers chics et connus pour la vie agréable qu’on peut y mener, les clients y mettent le paquet pour y vivre. 

Les biens immobiliers anciens

Les notaires de Paris révèlent des chiffres flamboyants en ce qui concerne le prix de l’immobilier ancien. En effet, ces chiffres témoignent d’une hausse considérable entre deux années consécutives, ce qui est une très courte duré pour des changements pareils. 

En l’espace d’un an, les prix passent de 2 740 euros à 7 800 euros le mètre carré, soit une hausse de 5,7 %. En ce qui concerne les maisons anciennes, les statistiques se sont reposées sur les chiffres de la demande en appartements, ce qui n’est pas très représentatif de la situation. Cependant, ils sont assez représentatifs des changements du marché immobilier sur Paris. 

Les biens immobiliers récents

Paris bat tous les records en atteignant 10 000 euros le mètre carré. Toutefois, les statistiques révèlent une augmentation plus douce que la hausse éventuellement redoutée. Les 10 000 euros n’ont été franchis qu’au mois de septembre 2019 alors que les notaires prévoyaient une hausse en août. 

Ces derniers chiffres ont fait de Paris la première dans le top 10 des villes les plus chères de France et dépasse de loin les villes classées juste au dessous, notamment Lyon et Bordeaux qui proposent un prix de 4 300 euros le mètre carré. 

Cependant, l’ancien la remporte sur le neuf à Paris. Au cours de l’année, de nouveaux logements ont été construits de sorte à réanimer l’offre et attirer plus de clients. Les agences confirment que la vente n’a pas fait autant de succès que leurs précédentes affaires. Des chiffres particulièrement faibles caractérisent ce marché, soit 116 appartements vendus au cours de deux trimestres.  

Le prix de l’immobilier impacte-t-il négativement sur la vente ?

A la grande surprise de ceux qui croient que la cherté de l’immobilier à Paris découragerait les acquéreurs, la vente des logements à Paris est aussi en augmentation. Ceci est la preuve que le marché parisien de l’immobilier se porte très bien et témoigne encore une fois du dynamisme de la ville. En l’espace de 3 mois, les notaires observent un nombre de transaction de 10 000 en moyenne rien que pour les bien anciens, soit 7 % de hausse par rapport à l’année dernière en référence à la même période. 

Quel avenir pour les prix de l’immobilier à Paris ?

Les prévisions des notaires semblent tous s'aligner sur la même prédiction : Les prix de l’immobilier vont encore augmenter. En référence toujours à l’immobilier ancien, le mètre carré atteindra probablement les 10 220 euros dans les mois qui suivent. L’immobilier de Paris a atteint ses prix les plus hauts de son histoire. 

Prix de l’immobilier par arrondissement 

Il suffit de visiter les prix d’une zone à une autre, d’un arrondissement à un autre ou encore d’un quartier à un autre pour observer déjà des baisses et hausses de prix dans la même ville. 

Voici les prix des principaux arrondissements de Paris les plus chers :

  • 6ème arrondissement : 12 500 euros par mètre carré.
  • 7ème arrondissement : 12 400 euros par mètre carré.
  • 5ème arrondissement : 11 830 euros par mètre carré.
  • 4ème arrondissement : 11 380 euros par mètre carré.
  • 9ème arrondissement : 10 450 euros par mètre carré.
  • 14ème arrondissement : 9 930 euros par mètre carré.

prix immobilier par arrondissement

Est-ce une bonne idée de construire une maison à Paris ?

Cette action représente bien le défi du siècle ! En effet, il est très rare de trouver un terrain à acheter dans les environs de Paris, sans compter la complexité des procédures et des normes techniques, la complexité des démarches administratives, etc. Pour pouvoir construire en plein cœur de la capitale, vous devez affronter plusieurs obstacles, notamment pour l’obtention du permis de construire qui est difficile à avoir, le coût des études techniques afin de respecter les normes et obtenir une autorisation de construction.     

Le prix du mètre carré n’a jamais été aussi élevé et atteint les 20 000 euros par mètre carré. En comparaison avec la même période de l’année dernière, le prix a augmenté de 7,8 % avec un prix de 

12 100 euros par mètre carré. 

Peut-on vraiment aborder de tels prix ?

Paris devient de plus en plus une ville élitiste. Les prix de l’immobilier impactent fortement la composante de la population de la ville. Ne pouvant plus y vivre à cause de la cherté, beaucoup de familles modestes prennent la décision de fuir la capitale. On trouve notamment des familles dans des classes au dessus de la moyenne qui quittent la capitale pour s’installer ailleurs.  

Les statistiques faites sur le nombre d’individus résidant dans la ville révèlent une perte considérable d’habitants, soit de 2,5 millions d’habitants.

Que peut se permettre une personne aux moyens modestes ?

Les acquéreurs aujourd’hui ne peuvent plus se permettre de grands espaces comme autrefois. Il y a de cela 20 ans, des personnes pouvaient s’offrir une maison spacieuse à 100 000 euros environ, un prix qui se voit multiplié par 4 aujourd’hui. Pour une personne disposant de moyens modestes, elle peut prétendre à acquérir une petite maison allant de 44 m2 à 70 m2 pour un prix allant de 400 000 à 700 000 euros.    

Laissez un commentaire